La page des artistes locaux A Découvrir

Cette page vous permet de découvrir
nos artistes locaux, artistes dans des genres très divers.
 
 Le coin des poètes

                       MA COMMUNE

 Toi Monsireigne, petite localité vendéenne
Avec des habitudes et des coutumes qui sont les tiennes
Tu vis humblement au milieu du bocage.
Malgré ton sol qui varie des roches au marécage,
Tes champs de cultures assez pauvres en terre végétale, 
Tu gardes toujours l’aspect d’une commune rurale.
Maire Henri Robichon
 
Un cours d’eau qui porte le nom du Grand Lay
Te sépare des voisines, le Boupère, St-Prouant et Sigournais
Nombreux sont les villages qui le bordent depuis Pylpin
En passant par la Morvient, Moque-Souris et Rechin
Où jadis la force de l’eau actionnait un moulin.
Puis la Poculière, la Berthelière, la Louraie jusqu’à Bourdin.
 
Un autre, plus discret dans son parcours
Prenant sa source tout près de la Salboire,
Est cependant encore témoin de ton histoire
Après avoir rapidement grossi son cours
Ce charmant ruisseau qui se nomme Chantefoin,
A donné son nom à ce village qui est le mien.
 
De ton bourg construit sur le flanc d’un coteau,
Le clocher de l’Eglise demeure le point le plus haut.
Caché dans les ombrages, tu possèdes aussi des châteaux
Un musée avec des objets, des recueils et des photos,
Des bois, des prairies ainsi qu’un plan d’eau
Que l’on aime fréquenter avec le barrage de Rochereau.Moulin de la Tirette A
 
Sur la colline des Salinières, tournait un moulin
Inerte mais encore là, celui de la Tirette
Avec lequel un meunier autrefois broyait le grain
Qu’amenaient les paysans avec des bœufs et une charrette
En sifflotant à la fraîcheur du petit matin
Quand le vent voulait bien entraîner ses ailes sans fin.
 
Tes habitants, les Sirénémontains
Ignorent un peu ton passé lointain.
Ils savent de la voix de leurs anciens
Qu’il existe encore de nombreux souterrains
Des oubliettes, un endroit où vivaient des nains
Des maisons bourgeoises habitées par des châtelains.
 
Passerelle la Roche Batiot ADes écrits témoignent du lieu d’une nécropole
De mégalithes comme le Menhir de Pierre-Folle.
Aujourd’hui sans vouloir oublier ces vieilles idoles,
Ta jeunesse préfère le dancing pour les soirées de plaisir,
Les terrains de sport pour les après-midi de loisirs
Qui plus tard à leur tour, laisseront d’excellents souvenirs.
 
Aussi simple et modeste sois-tu,
Tu n’es pas isolée comme un coin perdu.
Si tu sais saisir ta chance,
Beaucoup de gens viendront en pèlerins
Te découvrir et faire connaissance
                                                                                                   De ton paysage en parcourant tes chemins.
                                                                                                                 Henri ROBICHON, poète à ses heures de loisir.
 
 
Le coin des artistes peintres
 
 
Artiste peintre Monique Saunier Artiste peintre Christian BOISSEAU 2
 
 
 
Françoise Bourdalé-Bécot : La Broderie aux points comptés.
Elle répond à nos questions:Bécaud - Bourdalé Françoise - Artiste
Qu’est-ce que le « point compté » ?

Le point compté désigne toute forme de broderie où le motif se constitue en comptant une quantité spécifique de points sur une trame régulière, par opposition à la broderie libre.  La forme la plus connue de points comptés s’appelle le point de croix.  C’est une technique de broderie par rapport à un diagramme préparé soit par une créatrice, soit par une société spécialisée.

Je crée à partir de modèles: abécédaires, portraits, … mais aussi pour  des occasions exceptionnelles comme des naissances, des mariages, des anniversaires, mais aussi des coussins d’alliances par exemple… L’éventail est très large, l’imagination fait le reste …

 
D’où  vient cette passion ?
J’ai toujours aimé les travaux d’aiguille. Je brodais avec ma grand-mère dès l’âge de 5 ans. Aujourd’hui, je suis toujours aussi passionnée, une passion qui remplit mes journées de retraitée.  
 
Si vous désirez plus de renseignements sur le point compté, cliquez sur ce lien :http://fr.wikipedia.org/wiki/Broderie