Portes ouvertes à la station d’assainissement: celles et ceux présents n’ont pas regretté !

Samedi dernier, la commune ouvrait au public les portes de la station d’assainissement collectif. Une soixantaine de personnes ont visité les lieux.

La technicienne de l’eau du Conseil Départemental : Florence MACAUD, qui suit le fonctionnement de la station, était présente samedi matin.

Les trois lagunes construites en 1983-84, apportaient entière satisfaction. Cependant, le nombre d’abonnés augmentait régulièrement, que ce soit dans le bourg puis le rajout du poste de relevage du Petit Clou (1997) avec le lotissement du Cormier, des Acacias, le village du Petit Clou. Il s’est avéré alors que notre système de traitement de l’eau arrivait à saturation. Un nouveau projet est mis en place. A ce jour, on compte 235 foyers raccordés ( environ 560 personnes) qui versent leurs eaux usées dans la station. Cette dernière est construite pour 850 équivalents habitants.

Après beaucoup d’études et de contre-temps, le projet de construction de trois bacs à roseaux en amont des lagunes a vu le jour. Depuis 2017, le nouveau traitement est en place.

La noue plantée de roseaux et de salicaires, joue parfaitement son rôle en période estivale.

En résumé, les eaux usées, d’abord débarrassées des plus gros déchets, arrivent dans une cuve de 10 m3. Une fois pleine, le jus est déversé dans un des trois bacs à roseaux où il reste environ six jours en période estivale, plus longtemps en période hivernale. Puis c’est au tour de la lagune 1 puis 2 et enfin 3 de poursuivre le traitement. En hiver, les eaux de la lagune 3 coulent directement dans le Grand Lay. En période estivale, elles sont remontées dans une noue (un fossé planté de salicaires et de roseaux). En cette période de sécheresse, le public a pu constater qu’aucun liquide ne parvient à atteindre la rivière, l’évaporation, les infiltrations et les plantes ayant joué leur rôle.