Gilles DUCLEROIR: un nouvel artiste sirénémontain sculpteur

Gilles DUCLEROIR, de son nom d’artiste: « Le Hérisson », arrive à Monsireigne à l’automne prochain.

Avec sa tignasse de collégien avec une brosse irréprochable, Gilles DUCLEROIR mérite bien son surnom de « Hérisson » dont il s’est fait son nom d’artiste.

Gilles Ducléroir va devenir Sirénémontain à l’automne prochain. Il arrive d’Auvergne (Moissat), le travail de son épouse, vétérinaire à Pouzauges, le ramène à Saint-Prouant.  Sa maison dans le lotissement des Acacias, à Monsireigne, est en construction.

Il a créé des dizaines de miniatures de femmes, toutes plus émouvantes les unes que les autres.

Artiste, « Hérisson » l’est dans l’âme. Enfant, il aurait souhaité intégrer l’école des Beaux-Arts mais le besoin de « gagner sa croûte » l’en a empêché, ses parents n’ayant pas les moyens financiers de lui payer des études. Alors, il s’est formé seul dans son coin. Il a étudié l’anatomie pour être plus précis, a été l’élève de Chauchard (1) en 1998, pour se retrouver rapidement un style personnel. Bien évidemment, son sujet de prédilection est la femme.

« Diablesses sur une branche ». Un bas relief qu’il a réalisé en étain.

Passionné de dessin, il possède un vrai sens de la création qui se retrouve dès qu’il sculpte. Ne se cantonnant pas au bronze, il apprécie sculpter tous les matériaux : la pierre, le bois, l’aluminium, l’étain… Il est passé maître en l’art de dompter et de sublimer le métal. 

Il gagne a être connu et reconnu dans notre région. En Auvergne, il a été accueilli dans de nombreuses expositions.

Pour tous contacts: gilles.ducleroir@gmail.fr

 

(1) : Chauchard est sculpteur installé à Moissat, près de Clermont-Ferrand, en Auvergne. Plus particulièrement spécialisé dans la sculpture monumentale sur pierre, Jean Chauchard a réalisé de nombreuses commandes publiques pour des places en Auvergne (fontaines de Bois-Beaumont, Lezoux, Royat, le Cendre, la vache d’Allanche, le couteau de laguiole…) et ailleurs en France.