Topographie- Situation A Découvrir

Pancarte Monsireigne

Quelques chiffres clés : Code INSEE: 85145 –  Code postal: 85110 –

Altitude moyenne : 90 mCarte France Monsireigne
Longitude: -0.948611 E
Latitude    : 46.744720 N

La commune s’étend sur 20,5 km².monsireigne-en-vendee-2

 

 

 

Classement et statistique du village  de Monsireigne

Classement Habitants Superficie Densité
sur la France 10 575e 7 673e 16 997e
sur la région des Pays de la Loire 811e 605e 891e
sur le département de la Vendée 185e 126e 212e
sur l’arrondissement de Fontenay-le-Comte 44e 36e 61e
sur le canton de Pouzauges 9e 8e 10e

Notre paysage

valleeLa Vendée se caractérise par six sortes de paysages:

  • 1- Le marais breton au nord (Challans)
  • 2- La plaine (Luçon)
  • 3 – Le haut bocage (Pouzauges)
  • 4 – Le bas bocage (Chantonnay)
  • 5 – Le marais poitevin au sud (Maillezais)
  • 6 – La côte (Les Sables d’Olonne)

   Monsireigne est dans le haut bocage, avec un paysage vallonné, boisé malgré le remembrement. Le Moulin de la Tirette est un des  points culminant (129 m) « seul moulin à vent encore debout témoin d’un passé florissant de la meunerie ».

       La commune couvre un plateau occupant tout l’angle que fait le Grand Lay, lorsque changeant de direction, il se jette brusquement vers le midi.

   Le sol est généralement composé d’une couche de terre  végétale trop mince pour être très fertile.  Le sous-sol est formé de diorite (cette pierre qu’on extrait aux carrières de la Meilleraie- Tillay). La vie agricole, sur ce plateau, est intense, contrainte qu’elle est de produire malgré la qualité médiocre de certains sols.

   Plusieurs cours d’eau circulent dans les vallées. On citera le Grand Lay (qui prend sa source à Saint-Pierre-du-Chemin pour couler jusqu’à l’Aiguillon-sur-Mer) puis le Chantefoin et le ruisseau des Touches . Le Grand Lay  nous donne un paysage magnifique, pittoresque et escarpé. Il a creusé une vallée tout le long de son passage. Elle a été modelée au fil du temps par un ancien glacier.Le Grand Lay à Moque-Souris A

  • Cours d’eau : Le Grand Lay, le Chantefoin, les Touches
  • Villages importants : Chantefoin, Le Coudray, La Louraie
  • Superficie de la commune : 2050  hectares
  • Point culminant : Bois de la Chauvinière (137m)
  • Point le plus bas : La Louraie (45 m). C’est le point le plus bas du Pays de Pouzauges.
  • Surface boisée : 126 hectares
  • Communes riveraines : Saint-Prouant, La Meilleraie-Tillay, Chavagnes-les-Redoux et Sigournais.
  • Voie communale : 43 kms + 16 kms de chemins d’exploitation
  • Agriculture : 16 sièges d’exploitation. Moyenne 65 ha
  • Remembrement : 89% de la surface cultivable en 1972 ( 1600 Ha)
  • Assainissement : Collecte des eaux usées dans le bourg en 1985 avec lagunage, suivi du village du Petit Clou en 1987. Le village de La Louraie en 2006 avec le sytème de bio-diques. Le système de lagunage étant arrivé à saturation, des bacs à roseaux et des noues  vont être construits en 2015 en complément.
  • Moulin de la Tirette A

   Les bords de cette rivière sont pittoresques et escarpés comme la Roche Batiot. Le ruisseau des Touches au sud et celui de Chantefoin à l’est limitent la commune.

 

 

 

 

 

 Le barrage de Rochereau

Mis en service en 1981, le barrage de Rochereau construit sur la commune de Bazoges-en-Pareds inonde aussi des terres des communes de Chavagnes-les-Redoux, Sigournais, le Tallud-Saint-Gemme et Monsireigne.Le Grand Lay à la Louraie A

D’une superficie de 127 hectares (200 terrains de football environ), il a une capacité de 5 millions de m3. Tous les dix an, il est vidé pour être nettoyé.

Ses rôles :

  • Une réserve d’eau potable (c’est son premier).
  • Un lieu de loisirs (pêche, voile, détente…). Monsireigne en profite.
  • Les agriculteurs riverains s’en servent pour irriguer leurs cultures.
  • Il sert de régulation hydraulique (écrêteur de crue).
  • Il donne un peu d’électricité (grâce à une turbine).
  • Il a donné, indirectement,  de la valeur au patrimoine immobilier et foncier de ses berges.

Une station de traitement de l’eau est à côté. Si vous la visitez, vous y découvrirez les différentes étapes du traitement : Pompage – Ajout de réactifs – Floculation – Décantation – Filtration sur lit de sable – Ozonation – Chloration – Apport de chaux – pompage vers le château d’eau.

   Évidemment le lac est un lieu pour la pêche : gardons, ablettes, perches, sandres, brochets, carpes. La société « La Carpe du Bocage » dont le siège social est au Boupère, gère la pêche de la source du Grand Lay jusqu’à Rochereau. Des cartes sont à vendre soit par internet soit au café « La Sirène » de Monsireigne.

  Des activités nautiques y sont pratiquées comme la planche à voile. Un circuit de promenade y est aménagé laissant aux promeneurs le temps de découvrir et d’apprécier le paysage.

Menhir de Pierre Folle (Pierre St-Benoît)

Renversé vers 1841, on n’a rien trouvé dessous.

Il est de la nature des pierres sur lesquelles il repose.Sentier des Huguenots (28) Sa hauteur est de 2 m 60, sa largeur de 1 m 50. Suivant une tradition, qu’on ne croit plus, il se promène en dansant la nuit de Noël pendant le sanctus de la messe de minuit. Depuis 2007, le lieu-dit où il se trouve s’appelle: La Pierre Saint-Benoît.