Les CM2 ont reçu leur permis Internet

Vendredi dernier, les élèves de CM2 de l’école de l’école ab. Billaud ont reçu leur diplôme pour surfer sur internet, en évitant certains dangers. Une action de prévention orchestrée par la gendarmerie de Pouzauges.

Si internet est une source d’ouverture et d’information, il faut rester vigilant et se poser les bonnes questions. « Même si cela est virtuel, il n’y a aucune raison de faire sur internet ce que l’on ne ferait pas dans la rue. » Un programme de prévention a été mis en place par les pouvoirs publics. En intervenant dans les écoles, le problème est pris à la base avec l’obtention d’un diplôme. « Il est important de s’assurer qu’un enfant a assimilé les règles de bon sens et quelques réflexes indispensables. »

Cédric du BOT,  directeur de l’école, a accueilli, vendredi dernier, l’adjudant-chef Frédéric Delcourt. Ce programme de prévention est destiné à sensibiliser les enfants de CM2 à la bonne utilisation d’internet.

Le danger des réseaux sociaux

Tout au long de son entrevue, l’adjudant a prodigué de nombreux conseils aux élèves, comme donner des informations personnelles n’est pas conseillé, afin d’éviter que certains interlocuteurs les utilisent à des fins compromettantes. « Aller sur des sites pour échanger avec des amis, c’est bien, mais aux premières images violentes ou inadaptées à votre âge, il faut avertir vos parents, prévient-il. Il faut apprendre en cas de doute de vérifier et de demander aux adultes. »

Il a expliqué aux élèves la bonne manière d’utiliser les blogs et les réseaux sociaux. « Il faut être très vigilant surtout sur ce que l’on publie, protégez sa vie privée. Faites attention avec qui vous communiquez, même si cette personne assure avoir le même âge que vous ! »

Après un questionnaire leur demandant leur réaction par rapport à une situation, tous les enfants ont reçu le permis internet, en présence de Michel BOCQUIER, le maire. Ce code a permis aux six  élèves du CM2 (une élève était absente pour cause de santé)  d’aborder le web avec plus de connaissances.

Le permis internet n’exclut pas que la relation de confiance parents-enfants reste un gage de sécurité face aux dangers du web.